Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je l'aimais - Anna Gavalda

anna20gavalda20-20je20laimais.jpgJe reste surpris par l'engouement que suscite Anna Gavalda qui caracole en tête des ventes en France. C'est que j'ai beau me forcer, je ne vois aucune raison à tous les éloges dont le parent les ventes et certains critiques.

Je l'aimais, c'est l'histoire d'une jeune femme abandonnée par son mari et qui se trouve dans un face à face avec son beau-père, une espèce de père la rigueur, strict et moral, une figure paternelle pré 68. Ce dernier avoue que sous la carapace, il y a un autre homme qui s'est notamment laissé aller aux turpitudes de la passion lors d'une relation extra conjugale il y a bien longtemps de cela.

C'est d'une banalité affligeante. Je ne vois rien d'autre à dire. C'est plat, insipide et ça pullule de dialogues pauvres et limités qui évitent sans doute à l'auteur de se mettre vraiment à l'écriture. Vraiment, mais vraiment pas grand chose à tirer de ces pages. Heureusement on oublie cette soupe très rapidement.

Idéal pour le métro, voilà donc la clé du succès.

Les commentaires sont fermés.