Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La ruine presque cocasse d’un polichinelle - Mongo Beti

little_4898.jpgMor-Zamba le vieux prudent, Jo le jongleur le hâbleur et Evariste le sapak érudit. Trois figures originales qui donnent à ce roman d’aventures, un souffle inépuisable. Le jeu constant autour de ces personnages apparemment contradictoires captive le lecteur. Il  rythme les aventures rocambolesques de ces héros pathétiques partis libérer le village de Mor-Zamba d’un tyran grabataire, de son fils violent et de leur âme damnée, un despotique curé français. C’est une épopée comique qui se permet d’aborder quelques thèmes chers à la littérature africaine, notamment la colonisation, le rapport à l’occidental, la tyrannie. Les épisodes rocambolesques de cette incroyable aventure de libération se succèdent joyeusement sans laisser une seconde au lecteur avec mille rebondissements, retournements de situation conduits de main de maître par l'auteur. Une régalade entraînante servie avec une faconde magistrale, la langue est foisonnante, riche, colorée, exotique. Plaisant.

Commentaires

  • Merci

Les commentaires sont fermés.