Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pèlerin parmi les ombres - Boris Pahor

Pahor.jpgRésistant, l’écrivain slovène Boris Pahor a été emprisonné dans les camps de concentration nazis en Alsace (Natzweiler-Struthof), puis en Allemagne (Dachau et Bergen-Belsen). Pèlerin parmi les ombres, son chef d’œuvre, est le récit de cette expérience. Des années après sa libération des camps, Boris Pahor revient en une sorte de pèlerinage sur les lieux où il a connu l’inhumain. Il raconte l’univers concentrationnaire, ses épreuves, ses règles, et tout ce qu’il comporte d’inhumain. Il dit les traitements infligés, les conditions indécentes, les souffrances accumulées mais aussi les éclats d’humanité et les rares moments lumineux qui restent gravés dans sa mémoire. Il se souvient en traversant ces lieux de malheur de tout le mal qu’ils ont contenus.

La force et l’originalité du livre de Boris Pahor tiennent surtout en ce pèlerinage autant qu’au récit des camps eux-mêmes. Boris Pahor revient sur les lieux de son martyr et interroge le présent sur sa capacité à digérer et à intégrer ce que furent les camps, à en tirer quelque chose pour le présent et l’avenir. Pèlerin parmi les ombres montre un homme qui des années après cette terrifiante expérience, est marqué de manière indélébile. Evoluant parmi les hommes qui n’ont pas connu l’enfer concentrationnaire, Boris Pahor est dans une solitude terrifiante. Dur, il pose des questions incontournables sur le devoir de mémoire et le tourisme lié aux camps, des questions sur ce qu’il reste des survivants et des morts de cette épreuve. Comment les autres peuvent-ils comprendre les camps ? Comment peut-il s’insérer parmi ces autres ? Comment survivre après cette épreuve, dans sa mémoire ?

Pèlerin parmi les ombres, c’est une analyse de la survie du passé dans les lieux, dans les hommes, c’est un témoignage de la blessure interne, de la coloration du regard après les camps, c’est un message adressé à chacun d’entre ceux qui n’ont pas connu dans leur chair la vérité terrible du camp : que savez vous vraiment vous autres, que ressentez vous vraiment de cet enfer, que vous en reste t-il, que cherchez vous en regardant dans cet abîme ? C’est une interrogation de l’auteur sur sa vie et son expérience : comment vivre avec ça, comment trouver la bonne distance avec ça, comment le transmettre, comment le garder vivant, ne pas le trahir, comment se sauver des démons enfouis à jamais à l’intérieur, comment rendre justice à ceux qui n’ont pas pu survivre pour voir ces temps nouveaux ? Pèlerin parmi les ombres est un livre dur et mélancolique, triste et fort qui a une violence et un désenchantement contenus.

Un témoignage fort.

Les commentaires sont fermés.