Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Reine Pokou (Concerto pour un sacrifice) - Véronique Tadjo

ReinePokou.jpgReine Pokou est un livre composé de plusieurs récits constituant des variations - le concerto du titre - autour d’une figure historique ivoirienne - qui est devenue légende ou vice versa - et d'un épisode particulier de son existence. La reine Abla Pokou est donc une reine Akan qui a émigré du Ghana vers la Côte d'ivoire pour fuir une guerre de succession qui menaçait sa vie au XVIIIème siècle. Au cours de sa fuite, elle a été obligée de sacrifier son nourrisson pour apaiser les génies d'un fleuve afin de pouvoir le traverser.

L'oeuvre de Véronique Tadjo donne à cet épisode tragique et fondateur, une fabuleuse dimension romanesque. Pour quelqu'un qui a déjà entendu parler de la reine Pokou - comme moi -  le caractère épique, la force, le lyrisme de ce livre en font un chef d'oeuvre de la littérature Africaine. A travers une langue riche, foisonnante, vivante, Véronique Tadjo restitue l’oralité de cette légende. Le plaisir de lecture le dispute ainsi à l'originalité de la narration, car la strutucture romanesque est originale, basée sur des répétitions, des scénarios multiples qui partent de différents points de l'histoire de la reine Pokou.

Véronique Tadjo utilise l'histoire de la reine Pokou comme un ouvroir de réflexion sur différents éléments culturels de l'Afrique subsaharienne. Son livre est une intelligente entreprise de recyclage qui intègre ainsi des légendes comme celles de Mami Wata - la sirène - des épisodes historiques telle la traite négrière et même des tabous comme les sacrifices humains dans les rituels, etc. Reine Pokou devient donc une pierre angulaire de maux et légendes qui hantent l'Afrique et permet également de mener une réflexion plus large sur le mythe, la légende et le conte - quelle fonction ? quelle réalité ? quelle évolution ?

J'aime ce livre de Véronique Tadjo.

Commentaires

  • Plaisir partagé, approche très originale de V. Tadjo.

Les commentaires sont fermés.