Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nouvelles - Page 4

  • Les neiges du Kilimandjaro - Ernest Hemingway

    les-neiges.jpgUn recueil de nouvelles qui montre un Hemingway peu convaincant. Aucune des histoires n’a de réelle intensité. L’ennui rôde toujours autour des mots. Hemingway n’arrive pas à capter ces moments si particuliers qui font de la nouvelle une pépite de littérature. C’est d’autant plus dommage que ces moments semblent souvent à portée. Plusieurs fois, on a la désagréable sensation d’un gâchis avec un matériau plutôt intéressant. Evidemment, il est facile de citer une ou deux nouvelles qui surnagent, quelques instants qui éclaircissent l’oeuvre, mais l’ensemble est bien trop décevant.  

  • Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part - Anna Galvada

    gavalda.jpgAnna Gavalda use d'un certain style, direct, en contact avec le lecteur, fait de phrases courtes et d'un langage simple. Il y a un peu d’humour, de légèreté, mais au final, peu de nouvelles qui accrochent, pas grand chose de consistant. Quelques moments par ci par là, et puis voilà. Je suis sceptique devant l'engouement du public. Et pourtant j'ai essayé comme en témoignent les phrases plus haut.

    Pas grand chose à dire. Bof.

  • Insomnies - John Cheever

    2253933597.jpgComment ne pas penser à Raymond Carver en lisant les nouvelles de Cheever ? Cheever dessine lui aussi à travers ces histoires une Amérique triste et en difficulté. Son cadre d’action pour appréhender cette réalité acide est aussi bien le couple et ses difficultés, l’argent, toujours l’argent, l’alcool, l’ennui, la morosité, une grande solitude, la classe moyenne. Cheever manie bien la subtilité et arrive à créer quelque chose d’intense, surtout dans quelques bijoux comme Le 17h48 ; La soupière d’or ou encore L’énorme radio. D’autres sont malheureusement moins remarquables et rendent le tout inégal.