Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Littérature Sénégalaise - Page 2

  • Les bouts de bois de Dieu (Banty Mam Yall) - Ousmane Sembène

    banty mam yall.jpgSous la colonisation, de Dakar à Bamako, en passant par Thiès, les cheminots africains se mettent en grève pour obtenir les même droits que leurs collègues blancs. S’engage une lutte âpre pour la dignité, contre l’injustice, le racisme. Elle sera ponctuée de violentes répressions, de morts, de souffrances extrêmes. Les blancs n’étant pas prêt à céder, iront jusqu’à priver certaines régions d’eau courante.

    Le récit de cette grève est épique, il atteint des sommets dramatiques et tragiques parfois insupportables. Sembène Ousmane fait œuvre de mémoire et rend hommage à cette lutte avec un lyrisme de l’action qui la rend vivante et présente. Les enjeux d’une Afrique à la croisée des chemins se révèlent derrière les dialogues bien sentis, les pensées des personnages emblématiques. Les grands thèmes de la littérature Africaine sont au rendez-vous, la problématique de la décolonisation, la rencontre de la modernité et des sociétés traditionnelles, le difficile écartèlement entre l’instruction et les coutumes, la conquête de la dignité noire, l’indépassable présence de Dieu et de la religion.

    Un classique.

  • Le ventre de l’atlantique - Fatou Diome

    le-ventre.jpgUne littérature qui happe la réalité des immigrés africains en Europe. A travers, ses personnages attachants et tellement vrais, Fatou Diome décrit le rêve d’émigration de la population africaine. Les histoires s’enchaînent, les anecdotes s’accumulent et un monde noir, âpre, dur, insoupçonné du plus grand nombre se dévoile. Derrière les rêves d’argent, de football, de gloire, de retour gagnant, souvent l’enfer n’est pas loin. Mais comment résister à l’appel des sirènes quand il est si fort, quand on est aussi pauvre et aussi démuni que dans ce petit village du Sénégal, comme dans toute l’Afrique d’ailleurs ? C’est une histoire personnelle terrible, très émouvante qui s’empare de ce versant caché du monde occidental pour donner un roman fort qui pour ne rien gâcher ne dédaigne pas l’humour. Actuel et en prise avec un mal bien présent.

  • Le docker noir - Ousmane Sembène

    docker noir.jpgDiaw Falla est docker le jour, écrivain la nuit. Existence double, écartelée. Pour être édité, il confie son manuscrit à Ginette sans se méfier. Elle le fera publier sous son nom. Colère insoutenable, le meurtre accidentel advient. Il y a beaucoup de tragique, d’amertume dans ce livre, autour de ce héros « noir ». Le racisme, la pauvreté, l’exclusion, la dureté de la vie sourdrent du livre. Trimer le jour, écrire la nuit. Savoir que personne ne croit en vous à cause de votre couleur. Sauf les frères de souffrance et d’espoir. Il y a aussi un certain Marseille, une ambiance unique dans cette colonie africaine implantée dans la cité phocéenne. Un bon livre.