Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chien - Page 2

  • Chien-Blanc - Romain Gary

    chien%20blanc.jpgUn chien Blanc en 1968, aux Etats-Unis, c’est un chien dressé pour attaquer les noirs. L’arrivée inopinée d’un de ces chiens chez Romain Gary, alors consul général de France à Los Angeles, est le point de départ de cet excellent roman. C’est une façon originale d’aborder lla question raciale qui, à cette époque (et encore aujourd'hui), taraude l'Amérique.

    Romain Gary explore avec un regard critique et pertinent, les problématiques et implications de cette situation complexe. Son humour teinté de cynisme est maintes fois salutaire tant ces aventures entraînent des rencontres avec la bêtise. Ici, ni misérabilisme, ni cachotteries, Romain Gary parle de tout ouvertement, il fait le tour des questions liés au mouvement des droits civiques et plus généralement aux noirs: les guerres internes des différents mouvements, les illusions, les écueils de la lutte, les blacks panthers, mais aussi, la folie blanche, la culpabilité, l’hypocrisie ultra présente dans les milieux favorables aux noirs, notamment à Hollywood, le point de vue des noirs au quotidien, les réalités hors des États-Unis.

    On n’a pas beaucoup de points de vue d’écrivains français sur ce sujet à cette époque. Il y a une réflexion profonde qui joue avec intelligence et subtilité autour de l'histoire personnelle de l'auteur, s'appuie sur l'actualité et l'aventure particulière de ce fameux chien blanc pour mettre en lumière les différentes problématiques liées au racisme et aux mouvements des droits civiques. Le final est à sa façon, une leçon.

    Très bon livre. Intelligent et empli d'humanisme.