Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

apiculture

  • L’apiculture selon Samuel Beckett – Martin Page

    Apiculture beckett.jpgAvec Martin Page, même si on garde souvent les mêmes ingrédients d’un ouvrage à l’autre, on passe facilement d’un grand plaisir et d’une certaine réussite à une frustration et à un entêtant sentiment de déception. Avec l’apiculture selon Samuel Beckett, on est plutôt dans cette deuxième catégorie malgré de bonnes intentions.

    Un jeune étudiant de retour d’un exil anglais en mal d’argent et en difficulté pour terminer sa thèse obtient un petit boulot improbable : aider Samuel Beckett à ranger ses archives alors même qu’un metteur en scène essaie de monter une de ses pièces en prison. C’est l’occasion pour le personnage principal de nouer une relation très singulière avec l’auteur d’En attendant Godot dont il fait un portrait très différent de celui qui est resté à la postérité.

    Loin d’être austère, le Samuel Beckett de Martin Page est en effet un excentrique qui ne se contente pas seulement de faire de l’apiculture mais également de quotidiennement philosopher de manière iconoclaste sur le quotidien, l’écriture, son œuvre et les petits riens du quotidien.

    Ce livre est empli de fantaisie, fait montre d’une certaine créativité mais est assez léger dans l’ensemble. Il se révèle en fin de compte plutôt ennuyeux malgré ses trésors d’inventivité et surtout très vain. Que reste-t-il de tout ça à la fin ? Que dit finalement Martin Page de Samuel Beckett et de son œuvre ? Rien de bien intéressant et de bien audible.

    Quelconque, insipide.