Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

articles

  • Il est avantageux d’avoir où aller – Emmanuel Carrère

    Carrère.jpgAvant d’être le brillant romancier que je porte en haute estime, Emmanuel Carrère est également un journaliste-reporter qui n’a cessé d’écrire depuis des années dans la presse française et internationale. Ce livre est un volumineux recueil de ces articles qui s’intéressent aux sujets les plus hétéroclites. On passe d’un reportage sur la Roumanie post-Ceausescu à une plongée singulière dans le forum de Davos en faisant étape avec une réflexion sur l’œuvre de Philip K. Dick, une ébauche de la vie d’Edouard Limonov ou une brève lecture critique du génial Cavalier suédois de Léo Perutz ou la recommandation du très méconnu Epépé de Ferenc Karinthy.

    C’est ça, il est avantageux d’avoir où aller, plus qu’un simple recueil d’articles : une invitation à la littérature bien sûr, au cinéma, mais aussi aux voyages (souvent en Russie…), une fenêtre ouverte sur d’horribles faits divers ou sur une actualité, aujourd’hui dépassés. Ces textes constituent un corpus de réflexions qui abordent finalement les sujets les plus variés à travers le talent d’Emmanuel Carrère. Ce livre est d’ailleurs surtout une entrée dans son intimité qui ne peut que ravir les connaisseurs de son œuvre. On y découvre la gestation de la plupart de ses livres qui ont souvent été d’abord des reportages. On y retrouve aussi son écriture unique, lucide et ironique, affranchie des entraves de la fiction (ou ici des règles du journalisme classique), du souci de faire disparaître l’auteur de l’œuvre puisque bien souvent au contraire il s’agit finalement toujours de tout ramener à lui-même, à sa vie, à ses doutes.

    On devrait picorer cet ouvrage et on se découvre à le dévorer d’une traite. Non seulement parce qu’il est passionnant à chaque sujet, mais également parce qu’il s’en détache finalement une unité qui est évidente pour tout lecteur familier de cet écrivain. D’autres vies que la sienne…qui sont à chaque fois pressées, questionnées, interrogées, pour finalement interpeller la sienne et les nôtres.

    Il est avantageux de pouvoir se tourner vers une valeur refuge quand on souhaite lire un bon livre.

    Excellent.