Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chiens

  • Demain, les chiens - Clifford D. Simak

    demainleschiens_1222785845.jpgCe classique de la science-fiction est très décevant. Je n'ai jamais réussi à rentrer dans ce livre. Il ne contient pas grand chose qui arrive à convaincre ou à avoir une résonance assez intéressante. Certains le portent au pinacle pour la fameuse surprise de l’explication de la disparition des hommes. Mouais, rien de bien fameux. Je suis dubitatif, tout autant que pour les bases fondamentales de chaque nouvelle, que ce soit la fin de la cité, l’acquisition de la parole par les chiens ou même l’existence de mondes parallèles. La jonction entre les nouvelles est aussi très fragile.

    En fait, ces reproches ne sont pas une critique sur le manque de réalisme. Nombre de classiques de ce genre peuvent être pris à défaut sur ce point, mais ils compensent par une crédibilité globale ou alors par une critique pertinente de la société moderne ou une certaine qualité d'écriture. Ici, ce n’est pas le cas, malgré la morale sous-jacente un peu pauvre d’ailleurs - l’homme est violent par nature, etc. Même l’idée de civilisations qui se développent différemment de celles de l’homme, sur d’autres bases, n’a rien de neuf ou de renversant surtout qu'elle n’est pas vraiment exploitée.

    Peut-être qu'à l’époque de la rédaction du livre, tout ceci passait pour grandiose, mais aujourd’hui ça n’arrive même pas à nous distraire. 

    Surestimé.