Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

désabusement

  • Mon chien stupide - John Fante

    mon_chien_stupide.jpgHenry Molise est un quinquagénaire raté et mélancolique. Il écrit des scénarios pourris tout en rêvant de plaquer sa vie minable et ennuyeuse pour retrouver Rome, la terre d’origine de ses parents magnifiée en lieu de renaissance pour son être défraîchi. Seulement, il y a Harriet sa femme et ses quatre enfants, tous un peu ratés, tordus, décevants, loin de ses espoirs. La vie pesante et irréversible quoi. L’arrivée d’un énorme chien, Stupide, va coïncider avec le départ de tous les enfants et l’aggravation de la détresse existentielle de Henry. Tout ceci n’a rien de drôle malgré de désespérées tentatives, toutes ces histoires de chiens sont simplement pathétiques, inintéressantes. L’ensemble est anecdotique. Heureusement, il y a le blues incurable du héros, attachant, tellement désabusé par ses démêlés familiaux, par son existence. Ce qui reste de ce livre, c’est le découragement empreint de cynisme  indissociable du ton et du style de John Fante. Pour le reste…Bof, bof.