Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

foule

  • Mao II - Don DeLillo

    mao II.jpgUne œuvre à part. L’empreinte de la foule et de la solitude sur nos existences à notre époque. D'un côté, à l’ère de la surpopulation, les masses omniprésentes, pauvres, anonymes, perdues, indistinctes, grégaires, manipulées. Et de l’autre côté, la solitude extrême de l’écrivain Bill Gray avec son œuvre, la solitude aussi des autres personnages, Scott, Karen et Brita. Solitude présente au sein même des masses et masses qui s'invitent partout, tout le temps. Il y a t-il aujourd’hui une alternative à ces deux extrêmes ?

    Don DeLillo explore cette question à sa façon, obsessionnelle, intime. Il y a toujours de l’errance autour de ses personnages, en quête d’on ne sait quoi, en bute à la modernité, à l’époque. L’histoire et ses grands sabots est elle aussi omniprésente. L’histoire et les masses. Le livre de Don De Lillo est de ceux qui interpellent. Parce qu’il affronte son époque, pousse le lecteur à la réflexion. Parce qu’il est puissant d’une écriture tendue, acérée, au cœur de son temps. Parce qu’il est bizarre aussi, long par moments, un peu fou aussi.

    J’ai plutôt aimé.