Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hermaphrodisme

  • Middlesex - Jeffrey Eugenides

    middlesex.jpgMiddlesex aurait simplement pu être le roman d'apprentissage d'une jeune fille qui découvre en plein milieu de son adolescence qu'elle est un garçon. Cela aurait déja suffi à faire de ce livre, une oeuvre à part, car il ne me semble pas que l'hermaphrodisme soit un sujet légion en littérature. Mais ce livre est plus que cela, plus que le récit d'une vie qui constituerait une sorte de témoignage - tendance voyeuriste ou adepte du sensationnel - comme il en pleut régulièrement de nos jours.

    Middlesex est une véritable saga familiale qui suit sur plusieurs générations le destin d'immigrés grecs venus s'installer en Amérique, à Détroit. Le livre est riche d'anecdotes familiales, de péripéties de la vie, succès, échecs, trahisons, peurs, amitiés, amours, sexe et compagnie, tout ce qui fait de la famille le premier lieu du tragique et de l'aventure. Et de l'extraordinaire, il y en a dans cette famille, notamment l'hermaphrodite de narrateur. 

    Jeffrey Eugenides a un humour subtil et un ton qui le rapproche du lecteur, le plonge dans un projet finalement ambitieux, puisqu'il ne cesse de mêler de manière très étroite, la petite histoire de cette famille d'immigrés à celle des Etats-Unis - plus particulièrement la ville de Détroit -, à ses remous depuis le début des années vingt jusqu'à la fin des années soixante-dix.

    Le livre se fait donc parfois, grâce au talent, à la ludique érudition et à la réflexion de l'auteur, chronique historique, portrait d'une ville et même petit précis scientifique sur l'hermaphrodisme, etc. Pour ne rien gâcher à tout ça, il y a un sens de la construction romanesque, de la formule et une imagination au service du récit qui enchantent, captivent le lecteur.

    Plaisant et efficace.