Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hutu

  • A l'ombre d'Imana - Véronique Tadjo

    imana.jpgInvitée en 1998 au Rwanda dans le cadre d'une résidence d'écrivains, Véronique Tadjo décide d'aborder la tragédie du Rwanda d'une manière très personnelle. S'écartant à la fois du témoignage pur, du récit - facon Jean Hatzfeld - mais aussi de la fiction - à la manière de Birago Diop dans Murambi. Elle se met donc en scène durant son voyage au Rwanda, dans son entreprise de compréhension de ce drame historique, durant son travail sur l'histoire, le devoir de mémoire et ses conséquences.

    Elle finit par constituer une espèce de carnet intime dans lequel le Rwanda et sa terrible histoire sont reconstitués par fragments, par éclats en un puzzle imparfait de textes brefs, un collage qui livre autrement ce sombre moment de l'Histoire de l'Afrique. Quelquefois, l'auteur s'essaie à la fictionnalisation de certaines histoires, parfois ce sont des temoignages qui sont livrés ou encore des documents tels les dix commandements racistes du Bahutu. On se sent emporté dans un voyage étrange avec Véronique Tadjo, à la fois au plus près et à distance du génocide Rwandais de 1994, portés par une marche hasardeuse, un itinéraire non balisé qui est émouvant et réussi.

    Le livre recèle aussi quelques bonnes idées comme celle de faire parler ceux qui ont vécu cette tragedie de loin - les exilés - , des pensées fulgurantes, des aphorismes pleins de sagesse, d'intelligence et de conviction de l'auteur - qui est parfois à la limite du prêche - ce qui peut parfois exaspérer. Le résultat est très intime, différent des autres livres sur le sujet. A l'ombre d'Imana n'efface pas l'horreur mais la tient à distance, ne s'en délecte pas, ne la laisse pas prendre toute la place, cherchant un angle approprié bien difficile à trouver, pour voir autrement.

    Des pages qui savent toucher, avertir. Une vision de ce drame.