Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

quotidien

  • Service clientèle - Benoît Duteurtre

    service-clientele_1212302472.jpgCa commence de la manière la plus anodine, un téléphone portable dernier cri est offert au narrateur, et ça se termine en piège infernal de la technologie. Ce petit livre assez drôle, assez juste pose un regard moqueur sur quelques unes des vaches sacrées de notre société: la technologie, la communication et leurs serviteurs, le commercial, le service après-vente, etc. Les démélés du narrateur face à la technologie et à logique d’entreprise liée aux secteurs  produisant des biens technologiques sont des prétextes à la drôlerie et à un regard décalé - le trait est un peu forcé - , sur des situations ordinaires auxquelles chacun a du faire face au moins une fois.

    Que savez vous vraiment de la technologie de votre téléphone mobile ou d'Internet, de leurs fonctionnement ? Qui n'a jamais enragé devant le charabia de spécialistes, le vice des contrats d'abonnement, le temps d'attente sur une ligne téléphonique surtaxée etc ? Comment se fait-il que la multiplication des moyens de communication n'améliore, ne facilite pas vraiment la communication ? Le sérieux côtoie le risible et le pathétique en s’appuyant sur les faits minuscules et banals du quotidien, c’est la marque de fabrique de Benoît Duteurtre. Un petit livre léger et intelligent, sans prétention. Agréable, s'oublie vite aussi.

  • Drôle de temps - Benoît Duteurtre

    drôle,quotidien,légèretéIl y a un certain savoir-faire dans ces nouvelles qui jouent avec le comique, parfois avec le fantastique pour nous conduire habilement vers la nostalgie, l’amertume, la mélancolie de personnages banals mais attachants. Le désabusement perceptible dans la narration et le style sont plaisants pour la dénonciation de ces petits changements ridicules dans notre quotidien qui nous bouleversent néanmoins.

    Benoît Duteurtre sait comment être léger sans pour autant être insignifiant même si ce recueil de nouvelles est loin d’être inoubliable. Il a la faculté de savoir parler de petites choses qui comptent et qui disent de petites choses intéressantes sur notre époque. Ce recueil est dominé par une figure du loser un peu à côté de son époque ou de l’aventure qu’il vit.  

     Il y a des réussites amusantes et plutôt drôles comme La sortie de classe (sur les écrivains), Portrait, Comme au ciné, et l’incontournable nouvelle sur la campagne (ou l'échec du citadin réfugié en campagne). En général des scènes de vie (titre éponyme de certaines nouvelles) bien senties, racontées avec sensibilité et riches de sensations saisies au vol. Il y en a quelques-unes moins convaincantes comme la nouvelle sur les toilettes publiques JC Decaux.

    Léger et agréable mais de là à avoir une préface de Milan Kundera ?

    Petit plaisir, vite oublié.