Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

super pouvoir

  • Les mauvaises pensees - Laurent Seksik

    seksik.jpgNathan est un juif Ukrainien qui sait lire dans les pensées. Dangereux pouvoir dans un petit village! Il est donc contraint à l'exil en ce début des années 30. C'est ainsi que commence un périple qui va le mener de l'Autriche décadente à l'Allemagne nazie, en passant par la Palestine juste avant la naissance d'Israel puis la France à la libération et enfin aux Etats-unis.

    Le principe du livre est simple, suivre les remous de cette terrible période de l'histoire en faisant rencontrer à Nathan en raison de ses supers-pouvoirs un maximum de personnalités historiques, de Freud à Hitler en passant par les pères fondateurs de la nation juive. Mais tout ceci est bien faible. D'abord les rencontres de Nathan avec ces personnages historiques sont plutôt superficielles, mises en scène souvent de façons peu convaincantes, grossières.

    Les mauvaises pensées sent l'esbrouffe, l'effet de manche plus qu'autre chose. La profondeur et la réflexion n'y sont pas vraiment, l'humour non plus. Les sentiments encore moins. Il serait idiot de défendre le livre uniquement pour la question juive simplement présente en filigrane de l'histoire de Nathan! Trop léger, irrégulier, pas de véritable originalité. Il y a des passages incongrus, mal menés - comme la rencontre avec la muette -, la plongée dans le coma, les transferts de conscience.

    Que reste-t il pour sauver le livre alors ? Pas le style en tout cas qui s'avère quelconque dans le meilleur des cas. Encore moins le sexe présent surtout quand Nathan est un adolescent en apprentissage. L'histoire avec Tanya la servante a ainsi la crédibilité d'une rencontre du troisième type. Le sexe n'apparait finalement que comme une levure périmée pour une pâte inexistante.

    Passons donc notre chemin sur ces mauvaises pensées...